[Série TV] Halt and Catch Fire – Les Mad Men de l’informatique dans les années 80’s

serie tv halt and catch fire

Il y a deux type de séries que je regarde : celles que j’attends depuis longtemps car il y a eu un buzz de malade autour ; et celles que je découvre totalement par hasard et par curiosité. Halt and Catch Fire fait partie de la deuxième catégorie et je n’ai jamais autant été satisfait d’avoir poussé ma curiosité vers la chaine AMC qui nous livre (je l’annonce direct) une sorte de Mad Men sur le thème de l’informatique dans les années 80.

Halt and Catch Fire nous transporte dans les années 80 quelques mois après qu’Apple ait sortit l’Apple II copié des derniers Power Computers d’IBM. Nous suivons Joe MacMillan (Lee Pace) un soit disant ex commercial de chez IBM qui semble être en quête de personnes ou plutôt de personnalités capables d’imaginer l’informatique du futur. Il rencontrera rapidement Cameron Howe (Mackenzie Davis) une jeune développeuse de génie un peu paumée qui a 10ans d’avance sur son temps et Gordon Clarke (Scoot McNairy) un ingénieur visionnaire, incompris par son entreprise.

Joe MacMillan finira par réunir ces deux personnes afin de réaliser son rêve : fabriquer un ordinateur personnel deux fois plus puissant et deux fois moins cher que ce que fait IBM…

  • Commerciaux VS Ingénieurs VS Développeurs

Comme bon nombre de séries produites actuellement, la crédibilité des personnages et de l’ambiance dans laquelle ils évoluent est extrêmement bien soignée. On assiste ici à une ambiance tendue où les employés peuvent perdent leur travail s’ils n’atteignent pas leurs objectifs, une ambiance où les conflits hiérarchiques et inter-services sont le quotidien de nombre d’employés. Bref, si vous travaillez dans une startup ou une SSII vous vous reconnaitrez de suite.

Nous avons en Joe MacMillan le catalyseur, il a les idées mais n’a pas les moyens intellectuels pour les concevoir, il se charge alors de trouver des personnes qui ont la même vision que lui, mais aussi des personnes qu’il peut manipuler. Ce personnage est à ce jour le plus énigmatique de la série car on ne connait pas trop ses motivations (mis à part vendre des ordinateurs) c’est une sorte de Steve Jobs hyper agressif et manipulateur.
Gordon est celui sans qui tout cela ne serait pas possible, c’est un ingénieur de génie qui imaginait des ordinateurs et des infrastructures avant qu’elles n’existent. incompris par sa famille et ses collègues il se retrouve en dépression avant que Joe ne lui propose de fabriquer l’ordinateur du futur.
Cameron est un peu l’électron libre de cette équipe, elle en fait qu’à sa tête, elle semble ne rien désirer et on sent clairement qu’elle est au dessus de tout ça. C’est un petit génie capable de créer de Bios à partir de rien en quelques jours mais qui n’a ni le tempérament ni la façon de travailler qui lui permet d’acheminer ses idées dans une entreprise nécessitant des process et une structure.

  • Transporté dans les années 80

S’il y a un élément que l’on ne peut nier sur la réalisation de Halt and Catch Fire c’est le sens de la crédibilité et de la reproduction de l’ambiance dans les années 80. Voitures, vêtements, bureau, musique tout est fait pour vous plonger dans cette époque pas si lointaine d’un point de vue humain mais tellement éloignée d’un point de vue technologique.

Je vous propose de découvrir le générique qui pose l’ambiance : musique électronique typée années 80, technologie, et des visages sombres qui se dessinent en arrière plan…

  • I have a dream…

 Halt and Catch Fire est une série à l’ambiance particulière, pas forcément très joyeuse (même le contraire) où l’on observe le système américain dans toute sa splendeur, où les grosses entreprises déposent des brevets et attaquent (ou rachètent) leurs concurrent à coups d’avocats. Cette série met en avant des personnages assez atypiques pour être remarqués bien que pour le moment (5 premiers épisodes) ceux-ci ont beaucoup de mal à travailler semble et à comprendre leur façon de pensée.

Halt and Catch Fire fera très bonne figure auprès des technophiles et des personnes évoluant dans ce milieux. Pour les autres certaines explications ou moyens d’atteindre les objectifs restera un charabia d’informaticiens. Ce qui est intéressant c’est que l’on retrouve énormément de clins d’oeils aux discours des grands patrons de l’époque, le tout dans une période où l’humanité entre dans sa première révolution informatique et où le grand public accès pour la première fois à des ordinateurs personnels. Halt and Catch Fire est une fenêtre sur le passé (tout en étant une fiction précisons-le) qui mérite le coup d’oeil pour une réalisation sans tâche et des acteurs au sommet de leur art (le casting est un sans faute).

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.