[Manga / Anime] Hamatora – Un plagiat de GetBackers bien orchestré ?

hamatora manga anime

Hamatora est le nouveau manga de Yukino Kitajima and Yūki Kodama et un anime produit par Naz Animation. Celui-ci remporte actuellement un certain succès au Japon mais est sous le coup d’une polémique qui accuse les auteurs de plagier le manga GetBackers de Yûya Aoki et Rando Ayamine…

Quand on parle plagiat d’une oeuvre telle qu’un manga il y a deux cas à différencier :
– Le plagiat de scénario, où un auteur va tout simplement copier et modifier une histoire.
– Le plagiat graphique quant à lui est à nuancer : vous avez l’inspiration graphique comme cela arrive souvent entre les maitres et leurs élèves (on citera par exemple les oeuvres de Hiro Mashima (Rave, Fairy Tail) dont les dessins ressemblent beaucoup à ceux de Eiichirō Oda (One Piece) et pour cause c’était son assistant. Dans ce cas précis, il ne s’agit pas de plagiat mais bien d’inspiration.

En revanche lorsqu’il s’agit de copier des dessins comme dans le cas Incarnate VS Bleach, il s’agit bien de plagiat car les dessins de bases utilisés sont bien les originaux de Tite Kubo et ont été “modifiés” par Nick Simmons. Mais encore une fois, malgré les preuves et le fait que l’auteur d’Incarnate assume les faits, les dessins ont été “modifiés” et telle une chanson remixée est-elle encore l’oeuvre originale ou s’agit-il d’une nouvelle oeuvre ? Ce sera à un tribunal (et aux fans 😉 ) de statuer sur ce sujet.

Aujourd’hui je voulais vous parler du manga et de l’anime Hamatora qui narre les aventures de deux garçons Nice et Murasaki détectives à leurs heures. Leur bureau se situe dans un café (ou plutôt le gérant leur prête une table pour rencontrer les clients). Les deux héros possèdent des pouvoirs qui permettront de résoudre certains problèmes de leurs clients, le tout accompagnés d’une pléiade de personnages plus ou moins charismatiques.

hamatora anime

 Si ce synopsis ne vous dit rien sachez qu’il ressemble à la virgule prêt à celui du manga GetBackers, plus on en avance dans les épisodes et plus on se rend compte qu’il ya  quand même plus que de l’inspiration. Un intermédiaire qui donne des indices ou missions aux deux détectives, le barman mystérieux, un docteur qui fait parti d’une autre équipe etc… Pour le moment aucune poursuite n’a été officiellement lancée à l’encontre des auteurs, mais les fans eux ne sont pas de cet avis.

(NB: je n’en dit pas plus sur le scénario par peur de vous spoiler, y compris sur les pouvoirs des différents personnages)

  • Un shonen de qualité qui s’inspire d’un shonen de qualité

On ne va pas rentrer dans le fameux débat où l’on critiquera l’univers des mangas de types shonen où tous les héros se ressemblent plus ou moins et où les similitudes psychologiques sont taillées sur mesure. Si on met de côté le côté plagiat/inspiration Hamatora s’avère être un dessin animé agréable, rythmé et avec toute une palanquée de personnages tous plus ou moins originaux et qui cachent “de lourds secrets”.

On ne sera plus surpris de la méthode utilisée par la plupart des auteurs de mangas qui est de montrer quelques personnages et dont le but est de pousser le lecteur à continuer de lire la série pour connaitre son passé, ses pouvoir etc… Cet axe scénaristique est totalement maitrisé dans l’animé d’Hamatora puisque l’on nous présent dés le 1er épisode pas moins d’une dizaine de personnages spéciaux.

En parlant de spéciaux, comme je le disais plus haut, nos héros sont pourvus de “talents” appelés “minimum”. Tels les X-Men, ils sont dotés de certaines capacités qui n’apparaissent que dans certaines situations (exemple : maitriser la masse d’un objet quand tu mâches un chewing gum).

On précisera également que le style graphique est à la fois simple et rétro. on retrouvera pas mal d’inspiration d’animes des années 2000 comme Get Keepers. Le chara design est intéressant mais l’impression de “déjà vu” est trop flagrante pour en pas repérer les sources culturelles des auteurs et c’est là pù ça devient problématique.

En effet, l’anime est plutôt bon et au vu de ces audiences ne va pas s’arrêter de si tôt mais comment peut-il développer sa propre personnalité/culture auprès des fans quand la quasi totalités des personnages semblent s’inspirer d’autres mangas ? C’est peut-être le plus gros problème d’Hamatora : le trop de ressemblance avec “les autres”.


Hamatora – bande annonce du dessin animé

  • Un succès marketing bien ficelé

Souvent un anime est lui-même issu d’un manga qui a fait ses preuves auprès du public (en moyenne un ou deux ans après). Ici le manga Hamatora a été publié pour la première fois dans le Shueisha’s Young Jump en Novembre 2013 pour voir sa déclinaison animée arriver en Janvier 2014 !

Il est clair que les studios n’ont pas pris le temps d’évaluer les retours des utilisateurs et que tout était programmer à l’avance.

Là où ça devient intéressant et afin de “pousser” les fans à acquérir les deux versions, c’est que le manga et l’animé ne narrent pas totalement les mêmes histoires. En effet, le manga se déroule quelques années avant, là où les deux héros se rencontrent pour la première fois (un préquel donc). C’est plutôt bien joué de la part des auteurs, ainsi les fans qui voudront savoir ce qu’il advient de l’équipe devront forcément passer au cross-canal.

En bref, Hamatora est un bon dessin animé bien rythmé qui, si vous n’avez pas une trop grosse culture manga vous donnera un sentiment de scénario bien ficelé et de personnages charismatiques à souhaits ! Comparé à GetBackers qui est un vrai manga de “poseurs” Hamatora se veut plus léger (déjà graphiquement) avec une ligne rouge définie dés les premiers épisodes (alors que le manga de Yûya Aoki  a bien pris son temps pour introduire les personnages).

NB: Sachez que l’animé est disponible légalement en VOST sur ADN 1 jour après la diffusion Japonaise.

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.