[Télévision] KARAS, référence en japanimation

karas

Karas

En liaison avec l’article sur GATCHAMAN, voici une présentation de l’anime qui est ma référence en matière de japanimation : KARAS.

L’ouverture de l’anime se passe dans le Japon d’aujourd’hui où le spectateur assiste au combat entre 2 guerriers fantastiques se transforment en divers véhicules. Ce combat spectaculaire se déroule à l’insu des habitants, comme s’il se déroulait sur un autre plan de l’existence partagé, mais invisible.
Après la défaite d’un des 2 guerriers, un homme est transporté en soins intensifs….

karas

Le combat entre les 2 guerriers

KARAS est un anime de très grande qualité, créé à l’occasion des 40 ans du studio Tatsunoko . Le premier épisode, sorti en 2005, dépassait de loin les autres productions de la même époque et demeure aujourd’hui très agréable à regarder.
L’anime réussit là où beaucoup échouent en mêlant de façon pertinente image et animation traditionnelle / assistée par ordinateur.
Si aujourd’hui le design des armures devient commun, les audaces de la mise en scène demeurent éblouissantes.
La musique, jouée par l’orchestre philarmonique de Prague, est grandiose.
L’histoire, décomposée en 6 épisodes, est très intéressante et laisse le spectateur en haleine. Le premier épisode est sorti en 2005, le dernier en 2007. L’attente entre les épisodes 3 et 4 fut interminable.

Pourquoi KARAS est mon anime de référence?

karas

Premier combat avec un démon

Au delà de la réussite globale de la série, l’anime peut être également vu comme un habile hymne à l’amour au Japon, à la fois traditionnel et moderne. A l’image du Japon, le passé (symbolisé par le monde des démons) et le présent (symbolisé par le monde des humains) se mélangent sans jamais se croiser jusqu’au début de l’anime.

Les éléments venant du passé ont du mal à s’intégrer dans le présent, pour autant nous ne pouvons vivre sans assumer là d’où l’on vient.
Peut on fuir son passé? la réponse sera apportée au travers du personnage très intéressant mais intriguant de Nué.
Le design très moderne des démons vivant dans l’univers des humains montre la difficulté d’intégration qu’à un japon très traditionnel à s’accorder avec le japon moderne, ouvert et occidentalisé.

Ce n’est sûrement pas un hasard si le premier ennemi qu’affronte KARAS dans la série est un catcheur.
De même, cette alliance entre passé et présent se retrouve dans la section “monstres” de la police où un jeune rookie ne croyant pas aux balivernes sur les yokai se voit mis en binôme persuadé de leur existence et de l’impact de leurs actions sur le plan des humains.
Le japon du passé peut être également vu au travers de la montre utilisée par Karas, symbole d’autorité utilisé par les plus hautes instances de la police quand le Japon a commencé à s’ouvrir aux autres cultures.

Vous l’aurez compris, l’humble rédacteur que je suis est un immense fan de cette mini série.
Les blu – ray / DVD ont été édités en FRANCE par DYBEX (qui a également édité quelques petits titres comme Cowboy bebop, Evangelion, Visions d’escaflowne…).

karas

Un excellent design

Sans m’attarder plus sur le sujet, je vous invte à découvrir la série au travers du lien suivant, DYBEX ayant mis le premier épisode en ligne sur dailymotion (où vous trouverez également les excellents live plays de Lord Baltaïr 😉 )


Karas Episode 01 VOSTFR par dybex

En espérant que ce billet vous aura donner envie de découvrir l’univers et l’histoire de KARAS

De l’amour, des bisous et du foie gras.