Dark Heresy — GROG D’or 2008

Dark Heresy

Dark Heresy, GROG d’Or 2008, c’est bien ! Mais… avant tout, qu’est-ce que le GROG ?

Le GROG est une de ces bibles francophones du JDR…. Ce site fait, à mon humble avis, partie de la sainte trinité de tout MJ qui se respecte, aux côtés du Site de l’Elfe Noir et de la Scénariothèque. L’acronyme GROG signifie Guide du Roliste Galactique, et, tout comme l’encyclopédie dont il tire son nom, se veut une compilation de l’intégralité de l’actu JDR passée, présente et future. Chaque jeu y est répertorié, tous les suppléments indexés, des notes attribuées et des avis accolés. Une véritable caverne d’Ali Baba.

Le GROG étant une référence en soi, la distinction et le renom associés au GROG d’Or n’est donc pas à prendre à la légère. Le principe est simple: chaque mois, un jeu de rôles est sélectionné par l’équipe pour son système de jeu, son originalité, sa profondeur… Bref, pour sa qualité. Et à la fin de l’année, un de ces jeux est choisi pour être élu Jeu de l’Année. Simple, non ?

• Mais pourquoi Warhammer 40 000 ?

Pour ceux qui n’avaient pas encore réalisé, Dark Heresy n’est autre que le nom du Jeu de Rôles dans l’univers de Warhammer 40 000 de la société Games Workshop.

J’en vois déja hausser les épaules ou secouer la tête de dépit. Encore une opération commerciale de GW…

Eh bien non ! Permettez-moi de ne pas être du tout de cet avis. S’il est vrai que Games Workshop est une des pires sociétés pompeuses de thunes qui existe dans la galaxie geek, le travail qu’elle fournit en JDR a toujours été d’excellente qualité. Le Jeu de Rôle Warhammer a initié des générations de joueurs, et sa nouvelle mouture (publiée en 2005) est encore plus brillante que la première édition.

J’avais donc de grandes attentes vis-à-vis de leur adaptation de l’univers de Warhammer 40 000, notamment car le background du jeu de figurine était déjà extrêmement fouillé et obscur à souhait (j’aime les jeux déprimants et torturés, il faut le dire).

A ce que nous en dit le GROG, il semblerait que ces attentes ne soient pas déçues. Penchons-nous un peu sur le sujet….

• L’univers

L’univers de Warhammer 40K est peut être qualifié de futuristico-gothique. Guidée par l’Empereur, un psyker (humain doté de pouvoirs psioniques tels que télékinesie, lecture de pensées…) aux pouvoirs immenses, l’humanité s’est répandue à travers la galaxie et à conquis les étoiles. Piétinant les races extraterrestres se trouvant sur son chemin, elle s’imposa rapidement comme une des forces les plus renommées de l’univers. Malheureusement, la corruption va souvent de pair avec le pouvoir…. Vint un jour où un des généraux des forces de l’armée Impériale, Horus, trahit sa race pour se mettre au service de sombres entités du Warp, des divinités informes et démoniaques promettant puissance, jouissance et richesse à ses serviteurs: le Chaos. La guerre civile qui s’ensuivit laissa l’Empire exsangue et l’Empereur mutilé à jamais (désormais une carcasse pourrissante à l’esprit maintenu artificiellement).

10 000 ans après, la lutte contre le chaos fait encore rage et ne se limite pas à des conflits armés, mais se prolonge jusqu’à une lutte de tous les jours contre la corruption insidieuse qui ronge l’humanité tel un avide cancer. Et quid de la humanité en question, me direz-vous ? Eh bien la population est maintenue dans un obscurantisme quasi-médiéval par l’Inquisition Impériale afin d’éviter tout dérapage hors de contrôle des institutions de l’Empire. Sympa notre pote l’Empereur, “sauveur” de l’humanité!

• Les PJs

Les joueurs vont interpréter les membres de l’escorte d’un de ces inquisiteurs, et seront amenés à se rendre de monde en monde pour traquer le Mal sous toutes ses formes. Il existe 8 carrières de départ, parmi lesquelles Juge Arbitrator, Clerc, soldat de la garde impériale, assassin, psyker, qui offrent chacune un arbre d’évolution à opportunités multiples (OUI ne vous inquiétez pas, vous pourrez jouer un Space Marines à l’issu de la carrière Garde Impériale). Contrairement à son grand frère médiéval-fantastique, le joueur à donc moins de possibilités au début mais pourra plus facilement s’orienter vers la carrière de son choix plutôt que de se fier à l’aléatoire et à des pré requis parfois compliqué à obtenir… Sachant que les opportunités d’évolution semble rester tout de même relativement variées, et que les suppléments à venir nous en apporterons certainement encore plus. Ca promets d’être gore et dark tout ça…

• Le système de jeu

Visiblement, ils ont conservé le même que celui de Warhammer JDR, en adaptant quelques petits détails. Tant mieux, car celui-ci était très bien fait et cela permettra aux joueurs d’un support de passer plus facilement à l’autre.

Parmi les changement notables, il y a bien sur l’introduction des armes à feu et de la technologie futuriste, mais également les règles sur les pouvoirs psioniques et la Corruption, qui s’ajoute EN PLUS de la folie. Maintenant non seulement vous pouvez devenir fou, mais également mutant… Avouez que vous en rêviez.

• La publication

La version Originale a été publiée en Décembre 2007, et la traduction (par la Bibliothèque Interdite, affiliée à Games Workshop) devrait paraitre en Septembre 2008… 4 suppléments sont déjà disponibles en anglais, leur traduction devant paraître entre Septembre 2008 et janvier 2009. Généralement, on peut faire confiance à GW pour maintenir la cadence de production de ses produits… Bon point pour eux.

• Mon avis

Nous manquons cruellement en France de Jeux de rôle futuristes et Space-Op intéressants. Les grands de l’époque (Star Wars, Fading Suns..) ne sont plus de ce monde et il se pourrait que le mastodonte Games Workshop ait le dos assez solide pour nous apporter un VRAI JDR futuriste et space-op like avec un suivi sérieux. Qui plus est le JDR a le bonheur d’avoir 20 années de développement de background (pour le jeu de figurines) derrière lui, et est véritablement loin d’être une coquille vide et commerciale: le matériel dont peu tirer parti le MJ est simplement surabondant.

Un univers futuriste, épique, tragique et gothique à la fois ? AMHA, ca vaut le détour… Ne serait-ce que pour tester.

Rôlistiquement votre,

E.R.84.

NB pour les fans: la sortie de l’opus Futuriste nous a enfin confirmé ce que tout le monde pensait tout bas depuis des années: le monde de Warhammer n’est pas la version “passée” du jeu, mais bien une planète à part qui se trouve isolé du reste de la Galaxie par les tempêtes Warp qui font rage tout autour.

Liens: