Family Guy: le nouveau Simpsons ?

Ceci était un court extrait du film Blue Harvest tiré de la série Family Guy (Les Griffin en français), LA série qui cartonne dans les pays anglophones, aux cotés de South Park et des Simpsons. On la voit partout, sur les chaînes cablées américaines et anglaises il en passe plusieurs épisodes par jour, à une fréquence beaucoup plus importante que les deux autres séries sus-citées.

Ce dessin animé n’étant pas encore extrêmement connu en France, je me suis dit qu’une petite présentation n’était pas superflue.

• Le Pitch

On le connait tous, c’est un classique désormais: une famille américaine vivant dans une ville banlieusarde confrontée à des péripéties quotidiennes.

Mais alors, où est l’originalité dans tout cela ?? Pourquoi est-ce que ça marche si bien ?

Pour plusieurs raisons:

  • Le public visé est plus “adulte” qu’à l’habitude. Dans Family Guy on parle de sexe, de drogue, de violence et d’alcool… Tout cela abordé avec un humour caustique et décapant. La subversion va plus loin, à mon humble avis, que dans les Simpsons, tout en étant plus fin que l’extrême trashitude de South Park. Il a déja été censuré et refusé d’émission à deux reprises, mais les ventes en DVD ont tellement explosées que la Fox a relancé le show en 2005.
  • Les personnages principaux sont véritablement typés à l’extrême, du père américain ignare et inconscient au bébé qui veut conquérir le monde en passant par le pré-ado atteint de débilité profonde… Et véritablement attachants, j’ai souvent envie “d’en savoir plus sur untel”, ou “voir plus tel personnage”.
  • Les histoires sont souvent totalement improbables, et j’aime beaucoup le principe de “flashbacks” de la série: au cours d’un épisode, les personnages vont souvent employer la méthode “tu te souviens de cette fois..” ou “pas comme la fois ou”… suivit d’un court gag généralement hilarant et sans aucun lien avec l’histoire. C’est vraiment une des caractéristiques de l’humour de ce dessin animé.
  • L’animation, bien que simple, est très expressive: les émotions que font passer les animateurs par un simple mouvement des yeux me bluffe à tous les coups. On pourrait vraiment croire que ces personnages sont “humains”.
  • Enfin, il est très susceptible de plaire aux geeks. Les références pullulent, comme peuvent le témoigner le long métrage reprise du Retour du Jedi — réalisé en 2007 — ou encore le personnage du maire de la ville, ancien acteur de la série télévisée Batman (Adam West) doublé bien sûr par l’acteur lui-même…

• Les personnages

La famille:

familyguyparty amha

Le père (Peter Griffin): travailleur de classe moyenne américaine, d’origine Irlandaise, plein de bonne volonté mais totalement inconscient: un Homer en moins stupide et en plus “adulte”.

La mère (Lois): La femme parfaite, ou presque. Dévergondée à ses heures, c’est généralement elle qui remets son mari en place et s’occupe de la maison comme une femme au foyer modèle.

La jeune (Meg): Elle est seule, n’a pas d’amis, n’est pas moche mais simplement insignifiante. Même sa propre famille l’ignore régulièrement.

Le jeune (Chris): Le portrait craché de son père, en plus bête encore. Parfois on lui donnerait vraiment le QI d’un moineau. Et sa voix en train de muer vous fera grincer des dents.

Le bébé (Stewie): Mon personnage préféré ! Un bébé superieurement intelligent et extrêmement diabolique, qui veut conquérir le monde et tuer sa mère. Il s’exprime avec un parler soutenu et lance des injonctions dignes des meilleurs Grands Méchants de l’histoire du cinéma.

Le chien (Brian): A l’instar de Stewie, le chien parle également, et est un peu “l’ami de longue date” de la famille… Un des rares membres de la famille (avec Lois) semblant être doué d’un minimum de raison, il est constamment blasé et surtout alcoolique à ses heures perdues.

Les voisins:

Quagmire: un obsédé sexuel de premier ordre, qui se lance souvent dans des expériences inattendues et ne cache pas sa “joie de vivre”. Il agite souvent sa tête tel Woody Woodpecker en criant “Giggidy Giggidy Goo!”

Joe Swanson: un policier paraplégique plein de bonne principes et faisant tout pour prouver au monde que son handicap n’est en rien une tare. Sa femme est enceinte depuis 6 saisons maintenant.

Cleveland: le voisin black tempéré et sans histoire, avec un fils hyperactif.

Le vieux pédophile gay: Un vieux pédophile gay qui se promène avec un déambulateur et à des vues sur le fils Griffin… Sa voix douce et sucrée est très bien faite, il sent la vieille lubricité à plein nez !

– Les autres:

Et tous les autres… Le maire de la ville paranoiaque, le présentateur de télé avec un fils freak, le marin à quatre jambes de bois…

• ET donc…

Pour ma part, j’ai totalement accroché à cette série. Depuis que je l’ai découverte sur le câble Irlandais, je ne regarde que ça, et je vais bientôt me procurer quelques DVDs (Il y a six saisons et un long métrage de parus à l’heure actuelle) ! C’est à mon humble avis bien mieux que les Simpsons qui se sont essouflés avec le temps, et je prends autant de plaisir à le regarder que South Park, c’est dire !

En espérant que cet article vous aura donné envie de jeter un oeil,

Cartoonement vôtre,

E.R.84.