Les chroniques de JayeR : Ça m’apprendra à rendre service

Petite vieille

On me dit souvent que je suis trop gentil (si si) et ce n’est pas totalement faux. Un tantinet naïf, je suis également quelqu’un qui préfère voir le verre à moitié plein et qui se force à voir le bien en chacun. Mais parfois, il arrive que des personnes abusent de cette gentillesse ou que celle-ci soit mal interprétée… Voici l’histoire de Jayer et la petite vieille aux packs d’eau.

C’était en fin d’après-midi, je sortais du boulot pour retrouver mon petit chez moi. Je me dirigeai vers le métro quand j’ai croisé une petite veille (comprenez, une personne âgée de sexe féminin d’apparence chétive). Celle-ci était assise sur le trottoir avec à côté d’elle 6 packs d’eau…

Celle-ci semblait à l’affût de quelque chose, elle donnait l’impression d’attendre quelqu’un… Curieux par nature, je me suis pressé d’aller lui demander s’il avait un souci. La petite vieille me répondit que le livreur n’a pas voulu monter les packs d’eau car elle habitait au-delà du 5e étage sans ascenseur (apparemment une règle à la con chez plusieurs livreurs) et du coup elle attendait son fils qui viendrait après le travail pour l’aider.

Pris d’une soudaine envie de jouer les héros, je me suis dis qu’une bonne action sera toujours récompensée (karma) et je me suis empressé de lui proposer mon aide car son fils ne semblait pas pressé d’arriver.

Je pris deux packs à bout de bras (vous voyez cette image du mec qui s’arracherait les bras plutôt que de faire un aller-retour supplémentaire ? C’est moi 😉 ) et j’ai commencé à monter les escaliers (genre colimaçon tous pourris dans un vieil immeuble parisien).

Homme qui porte tous les sacs de courses

Arrivé au 6ème étage (un peu en sueur quand même) j’attendais la petite mamy qui montait plus lentement que moi.
Arrivée à mon niveau elle m’indiqua avec surprise qu’elle habitait au 8ème étage (P*te !) et j’ai donc continué à monter les marches.
Je redescendis, et je recommença encore deux fois la manœuvre (ça vous épate hein ?) même si j’avais les cuisses pétées en deux et les bras enquilosés comme si on m’avait écartelé…

escaliers de la mort qui tue

Au moment de dire au revoir à la petite dame, celle-ci regarde à droite, puis à gauche… et me demande “et les patates…? ” .

– Quoi ? Comment ? Quelles patates ?
– J’avais aussi des sacs de patates que le livreur a entreposé dans le hall, vous pouvez me les monter ?

Et là, une petite larme se mis à couler le long de ma joue, car en retournant dans le hall je vils : 4 sacs de pommes de terre… Et pas les petits sacs de 1Kg, nooooonnn, genre le bon gros sac que t’es obligé de prendre à deux mains…

Bon, je ne suis pas un salaud, j’ai répondu par l’affirmative à la mamy… Je n’allais pas partir comme un voleur…

Après avoir fini ma besogne je fini par rentrer chez moi. Ma femme assez surprise, me fit remarqué que 1/ On avait l’impression que j’avais couru un marathon 2/ j’avais déchiré ma veste… En gros on avait l’impression que je venais de me faire agresser…

Bref, méfiez-vous des petites veilles, elles serait capables de vous mettre des patates 😉

Les Inconnus Jesus2 le retour

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.