God of War – le film (pour les mecs ! yeahhh)

David Self (Les Sentiers de la perdition), vient d’annoncer qu’il va réaliser un film basé sur le jeu vidéo God of War.

Pour la petite histoire

Kratos est un brillant capitaine dans l’armée spartiate mais aussi une brute sanguinaire. Sa réputation en tant que commandeur et de conquérant monte vite et Kratos passe d’une armée d’une cinquantaine d’hommes à une armée d’un millier d’hommes. Mais alors qu’il enchaîne ses campagnes victorieuses, une armée de barbares de plusieurs milliers d’hommes venus de l’Est déferle sur l’armée menée par Kratos. L’ordre et la discipline de l’armée spartiate ne peut rien contre les assauts barbares et l’armée de Kratos se fait vite massacrer. Alors que le chef barbare est sur le point de mettre fin à la vie de Kratos, ce dernier implore Arès de le sauver.

Arès entendit l’appel de Kratos et extermina toute l’armée barbare. En signe de reconnaissance Kratos s’offrit à lui et devient ainsi son serviteur. Pour son nouvel élève, Arès équipe Kratos des Lames du chaos forgées dans les flammes des enfers.

Sous la bienveillance d’Arès, Kratos reprend ses campagnes d’une manière plus cruelle et sanguinaire qu’avant. Son humanité avait été remplacée par une soif de destructions et de conquêtes insufflée par son nouveau maître pour qu’il soit la mort en personne.

Puis vient cette nuit où la vie de Kratos bascula. Arès assigna à Kratos une mission : mettre à feu et à sang un village louant la déesse Athéna. Il se chargea lui-même de tuer toutes les personnes présentes dans le temple, et même l’oracle du village ne put l’empêcher de commettre l’irréparable. Car dans ce temple se trouvaient sa femme et sa fille, qu’il tua dans sa folie meurtrière. Ce massacre avait été planifié par Arès, pour que le spartiate n’ait plus d’attaches, et soit dévoué au dieu qu’il servait. C’est alors que Kratos réalise l’atrocité que son maître lui a fait faire, horrifié par ce qui s’est passé il compte faire payer Arès pour sa manipulation machiavélique et n’a alors plus qu’une idée en tête : tuer son maître. Et sur le parvis du temple embrasé, l’Oracle maudit le guerrier pour que les cendres de sa femme et de sa fille mortes de ses mains lui collent à la peau à jamais. Tout blanc, Kratos reçoit le surnom de fantôme de Sparte mais la plus grande punition était des cauchemars représentant ses crimes qui lui torturent l’esprit éternellement.

Depuis, Kratos ne rêve que de vengeance. Il a offert ses services aux dieux de l’Olympe, espérant le pardon pour ses actes.

Au début du jeu, Poséidon charge Kratos de tuer l’Hydre de Lerne qui ravage les navires de la flotte grecque sur la mer Egée. Après s’être acquitté de cette tâche, il appelle la déesse Athéna. Depuis dix ans qu’il est au service des dieux, il attend la récompense qu’il désire plus que tout : oublier les horreurs qu’il a commises par le passé. Mais avant, Athéna lui demande d’intervenir en sa faveur. Son frère Arès a attaqué sa ville, Athènes, avec l’aide de monstres tout droit sortis des Enfers. Zeus ayant interdit tout conflit entre dieux, elle ne peut intervenir directement. Athéna est formelle : seul un mortel entraîné par un dieu aura une chance de vaincre un autre dieu… Les Olympiens promettent à leur champion de lui pardonner les actes de barbarie commis par le passé en cas de succès. Ces actes odieux continuent d’ailleurs de hanter l’esprit de Kratos, et le rendent de plus en plus fou.

Bon je suis un peu vache dans mon image de présentation car mine de rien ce jeu même s’il peut être qualifié de “bourrin”, est doté d’un bon scénario basé sur plusieurs faits mythologiques (plus ou moins respectés). Je pense que ça peut faire un petit film fort sympatoche.

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.