[Ludonews] Les sorties JDR post-Monde du Jeu !

Chose promise, chose dûe : voilà la seconde partie des news ayant retenu mon attention au Monde du Jeu : le JDR.

Première chose constatée : le jeu de rôle en France n’a pas l’air d’aller si mal que ça ! Le Monde du Jeu fourmillait d’éditeurs et d’associations de jeux de rôles, de toutes tailles et proposant tous types de créations. Je remarque surtout que la compagnie Black Book Editions, apparue il n’y a pas si longtemps que ça (quelques années) dans le paysage français, a pris avec efficacité le relais des anciens du secteur et affiche désormais un grand nombre de sorties de qualité et de rééditions de hits attendues par le public (Shadowrun, Polaris…). De même, des éditeurs plus confidentiels comme John Doe creusent petit à petit leur niche et se font une réputation de jeux de qualité roleplayiquement parlant. Sans oublier bien sûr le 7e Cercle et une foultitude de petits éditeurs dont j’ignorais l’existence et qui semblaient présenter des jeux plus qu’innovants. Elles sont bien loin, les années OGL où la majorité du paysage rôlistique consistait en un enième supplément D20… JDR Français a souvent rimé avec qualité, et en ce moment ces derniers se multiplient sur nos étals, ce dont nous ne pouvons que nous féliciter. Plus qu’à espérer que le public suive !

Allez on va faire une petite tournée des nouveauté par éditeur…

7e cercle

SB_Couv_gd

  • Commençons par leur nouveau JDR, présenté au salon, Sable Rouge. Livre de règles au format de Kuro (A4, couverture souple, relativement fin), les joueurs vont évoluer dans un mix entre Conan et Mad Max. Ça fait longtemps que l’on avait pas vu de JDR Post-Apo “traditionnel” (comprendre : avec étendues désertiques, radiations et mélange moyen-âge/technologie) et Sable Rouge pourrait fort bien pallier à ce manque ! Ce que je trouve toujours très complexe dans les post-apo, c’est de s’arranger pour que les joueurs n’évoluent pas dans une page blanche dès qu’ils sortent des “cités” regroupant les derniers restes de populations éparses. A voir si Sable Rouge relève le défi… Mais en tout cas les différentes races jouables sont fort alléchantes, avec des artworks qui vont bien, et le principe d’avoir une sorte de magie se mêlant aux haches et guns est toujours sympathique… surtout que la mécanique de cette dernière semble être très fluide, sur un système à la Nephilim 3ed où le joueur décide lui-même des paramètres de ses sorts. Bref, je vous conseille au moins d’y jeter un coup d’oeil !
  • A part ce JDR complet, le stand  nous présenta deux suppléments de jeux, Materia Magica pour le Cthulu Gum-shoe (axé, comme vous auriez pu vous en douter, sur la magie et ses utilisateurs) et  Les Arcanes de l’aventure pour Capharnaüm.
  • Enfin, je ne l’ai absolument pas vu sur le stand le vendredi, mais la rumeur courrait que la sortie de Yggdrasil serait imminente… Dans le JDR on sait toujours que “imminent” peut vouloir tout et rien dire, mais j’ai regretté de ne pas avoir pensé a poser de questions aux gentils gars de 7e cercle à propos de ce jeu qui me fait légèrement baver : Yggdrasil serait un JDR sur l’univers des Vikings, traité de façon assez réaliste/sérieuse/mythologique à la Qin, en gamme fermée. L’ambiance ? La période légendaire du IVe au VIIe siècle, à la Beowulf… Je vais tenter d’en savoir plus sous peu, j’en ronge déjà mon frein !

Bibliothèque Interdite

dh_disciples_dieux_sombres

Le stand de la Bibliothèque Interdite m’a paru bien vide, si l’on excepte les sorties très attendues du tome 1 de la campagne des Mille Trônes pour Warhammer et le supplément Disciple des dieux sombres pour Dark Heresy. De nombreux romans étaient également en vente (en ce moment c’est comme s’il en pleuvait : Ravenor III et Son dernier ordre par Dan Abnett,  et Labyrinthe de Glace par Sandy Mitchell) ainsi que des “goodies” sur l’univers de 40K comme le Tactica Imperialis (joli mais un peu cher) ou l’Insignum Astartes (j’ai oublié de le regarder et maintenant je m’en mord les doigts… en tant que joueur Space Marines). Ma frustration sur ce stand venait principalement de l’énoooorme affiche de Rogue Trader, le prochain jeu dans l’univers de 40K (comme Dark Heresy, mais orienté sur le milieu des contrebandiers et autres marchands interplanétaires, beaucoup plus Space-Opéra que ce dernier) qui ne servait qu’à appâter le chaland, car le jeu n’était ni disponible, ni en démo, et ils n’avaient aucune idée des dates de sortie. Grosse déception !

BlackBook Editions

Pathfinder_Le_Jeu_de_Role

Lorsque vous arriviez à leur stand, vous étiez assommés par la quantité de gros blockbusters en avant-première au mètre carré, et tant mieux ! Chez BBE ils avaient mis la gomme et faisaient dans le lourd :

  • D’abord, impossible de rater la centaine de livres de règle Pathfinder en VF présentée en premier plan sur les étals. Ce bouquin est attendu depuis des mois, voire des années, alors que l’édition 3.5 de Donj‘ disparaissait mais que Paizo avait décidé de la perpétuer envers et contre tout, en produisant une excellente gamme de campagnes et scénarios (bien mieux que la plupart des scénarios porte-monstre-trésor officiels) tout en refusant obstinément la 4ème édition. Suite logique de l’évolution du projet, ils ont finir par sortir leur livre de règles, une sorte de “3.75” : la 3.5 débugguée (surtout pour les sorts). Le livre est beau, cher et massif, et vaut vraiment le coup pour tous les fans de la défunte édition.
  • Cette année le mastodonte Shadowrun soufflait sa 20e bougie, et BBE suivait le rythme en proposant la version “spéciale 20 ans” du livre de règles, en format “standard” (avec une couv’ comme on en a l’habitude) ou collector (en cuir noir relié). Visiblement cette version n’est pas qu’une simple réédition du livre de base, elle modifierait également plusieurs bugs de la 4e édition (et notamment certains problèmes de pagination, j’espère).
  • Enfin, le retour d’Earthdawn signalé dans une ludonews précédente était bien visible ici, avec la sortie du manuel du joueur également dans sa version standard et collector. Un amateur m’a d’ailleurs dit à ce sujet que les règles en VF n’étaient pas les mêmes que celles de l’édition en V.O. ce qui me paraît très bizarre, donc si quelqu’un aurait des informations pour confirmer ou infirmer ce fait, je suis preneur !
  • Le suivi de Polaris ne se fait pas uniquement par le jeu : La Directive Exeter, un roman sur l’univers de Polaris, était en vente sur le stand, et maintenant en boutique.Toujours très utile pour avoir des inspirations de scénarii.

Forgesonges

banniereESTEREN

Voilà une assoc’ de JDR que je ne connaissais pas, et qui semble avoir quelques initiatives intéressantes. Promouvant, comme beaucoup d’assoc’ dans ce style, des JDRs amateurs (leur dernière sélection étant vendue sous le titre de  “Receuil des démiurges en herbes” ), ils présentaient ici Etincelles, un jeu amateur pulp aux règles fluides, et une preview sur Les Ombres d’Esteren…. Un JDR se présentant comme médiéval-horrifique,  avec une ambiance médiévale aux intonations fantastiques et horrifiques, en allèche effectivement toujours plus d’un (dont votre serviteur). Qui plus est le suivi a l’air bien présent, avec le développement d’autres outils d’immersion dans le jeu, comme une bande-son intégralement dédiée au projet. J’ai hâte de voir ce que ça va donner… En attendant la sortie, je vous invite à aller voir ici pour avoir une meilleure idée de l’ambiance proposée par le jeu.

John Doe

Johndoe

John Doe est à mon sens une excellent maison d’édition proposant de véritables petites perles de JDR d’ambiance. Ils se concentrent généralement sur des formats “courts”, avec des jeux de rôles-campagne : un seul volume, avec règles incorporées, sur un long scénar avec un début et une fin. Leurs jeux se déroulent souvent dans des ambiances décalées ou horreur (Patient 13 ou Notre Tombeau), où le roleplay fait 90% du boulot, les règles étant réduites à leur strict minimum. C’est aussi eux qui ont créé le DK system, un système de règles générique pour adapter n’importe quel univers en JDR. En bref : que du bon ! A mon humble avis, ils méritent une bonne place sur la scène française. Par contre pour revenir à nos moutons, j’étais un peu déçu de l’absence de disponibilité de leurs prochaines sorties, Tenga mais surtout BLOODLUST ! Ce jeu violentissime est culte pour moi (comme pour des centaines de joueurs) et ayant appris sa ré-édition je me suis rué sur leur stand pour l’avoir entre les mains, le découvrir… mais point de jeu, encore une fois juste une affiche. Sortie prévue début 2010 aux dernières nouvelles, il va falloir prendre son mal en patience.

Et voilà…

… pour les produits ayant vraiment attiré mon attention ! On pouvait également signaler la sortie du Guide du maître II à  D&D 4e édition chez Playfactory, et la présence de Metal Adventures sur le stand du Matagot, Crimes chez les Ecuries d’Augias ou encore de l’assoc’ du Grimoire avec une nouvelle mouture de Manga Boyz et des exemplaires du très bon Loup Solitaire… Et j’en oublie ! Je conclue donc cette excellente cuvée par le conseil du jour : le JDR c’est bon, mangez-en !

Ludiquement vôtre,

E.R.84.