Zazen à la Japan expo, c’est possible !

DarthVador à Neu-neu 72DPI_1

Cette édition de la Japan Expo qui commence demain sera l’occasion pour tous d’assister a un évènement très intéressant, original, et inédit pour cette convention annuelle d’otakus en tout genre : Le Zen s’installe à la Japan Expo !

Sous l’initiative de Christian Gaudin (dessinateur) et Geneviève Gauckler (graphiste/illustratrice), le salon hébergera un stand de 30m2 dédié à la pratique du zen et à sa découverte, et présentera des démonstrations de zazen. Des moines aux milieu de la fureur des otakus en sueur… Mais comment cela se fait-il ? J’ai intérrogé l’homme à l’origine de ce projet, qui m’a dévoilé les motivations et le but de son initiative :

A titre personnelle, les motivations de Christian Gaudin sont nombreuses : se qualifiant lui-même de proto-geek pour avoir assisté à l’apparition des Comics en france, être allé voir Star Wars lors de sa première sortie sur grand écran, et tenté d’introduire les mangas sur le territoire de l’Hexagone, c’est un homme qui a passé sa vie à se tenir non loin de la culture geek et nippone sous toutes ses formes.

MaitreYodaForce ok!!!!

Son rapport au Japon est très fouillé : en 87, il commence travailler sur l’adaptation d’Akira aux Humanoïdes associés, total ovni sur la scène française. C’est Glénat qui finira par récupérer les droits, et lancera par ce biais les débuts de sa collection Manga. Ensuite  lui et ses partenaires rachètent Les Humanos ; il s’empresse alors de publier Rêves d’enfants (Dômu), de Katsuhiro Otomo, et de rencontrer l’auteur. Pour le début des années 90, c’était plus que précurseur ! A partir de là a été créé le label Kraken, qui a vu la publication de Les Elementalistes, Vaelber Saga… aux débuts du manga, il n’y avait que 3-4 éditeurs sur la scène française. C’est dans le milieu des années 90 qu’il se decide de se mettre à dessiner : à ce moment-là il découvre le zen, qui l’aidera énormément à se concentrer et garder son esprit clair, cerner ses envies et ses buts. Quelques années plus tard, ses dessins lui permettront de publier pendant 3 ans Mat Matou dans un magasine japonais, Nekobyori. Il se rend alors au pays du soleil levant et tombe amoureux d’un pays qui l’enchante, l’excite et l’apaise à la fois. Il se rends alors compte que même si la pratique du zen a dans sa majorité disparue depuis longtemps, il a laissé sa marque dans la culture japonaise : souci du détail, service et atttention apportée à autrui, principe de la qualité maximum, de la répétition presque parfaite des formes et des rituels..

Au Japon, le pouvoir central a du imposer la paix par la force : depuis l’époque féodale, les japonais n’avaient quasiment connu que querelles internes et guerre dévastatrice. Le contrôle de la société et la sublimation de cette violence a été appliquée par la pratique des arts martiaux, via une philosophie qui venait tout droit du Zen, une école du bouddhisme accessible aux non lettrés et aux principes très simples.

L’intiative entreprise cette année est donc soutenue par de nombreux dojos zens de france, et se veut comme une volonté de “régénerer l’esthétique bouddhiste qui s’enlise depuis des décennies”, selon christian. C’est une tentative d’amener les gens à pratiquer à nouveau le zen, car zazen est un apprentissage qui amène à se poser de nombreuses questions dans le but d’améliorer notre vie. Comment transformer le monde si l’on ne se transforme pas soi-même ? Le zen consiste à aller chercher au fond de nous nos vrais désirs et besoins, a questionner la réalité et notre place au sein de ce monde. C’est une pratique difficile a exprimer, car contrairement à des maîtres en arts martiaux qui vous couperont le souffle de leurs katas, le zen est immobilisme. Il faut imaginer que des années de pratique permettent à un moine zen de se connaître, se transformer fondamentalement et réaliser des prouesses mentales aux aussi impressionantes qu’un 3e dan d’aïkido ou de karaté !

chatlotus

Christian Gaudin a donc proposé à la Japan expo de faire une démonstration de méditation dans le chaos des éditeurs et otakus déguisés en sailor moon afin de montrer ce qu’est le zen aux japanophiles : selon lui, ca sera “la tranquillité dans le chaos”. Cette découverte du zen tourne autour de deux axes : une connaissance plus fine et plus subtile de la culture japonaise pour tous les gens pour qui le japon se limitent aux Shojo et à Dragon Ball, tout en initiant à un véritable exercice chargé d’un authentique apport personnel dans la vie de tous les jours, la quête d’une meilleure santé physique et mentale.

Il y aura donc un stand sur lequel vous pourrez découvrir plusieurs dizaines de créations graphiques et vidéos explicatives, et vous pourrez assister à deux séances de méditation zen sur scène le vendredi 3 juillet à 13h et le dimanche 5 juillet à 15h, véritable séance de zazen et petite cérémonie à l’appui. Vous serez cordialement encouragés à essayer la posture zazen sur le stand. Et avouez qu’un peu de spiritualité ne vous fera pas de mal, bande de geeks !

_Users_gegeniale_Desktop_Zafu

Zazenement vôtre,

E.R.84

Lien utiles