Clonez votre chien pour 50 000$

Bah oui c’est possible à Seoul depuis quelques semaines.

Une Américaine s’est vu remettre, mardi 5 août, à Séoul en Corée du Sud, cinq clones de son regretté pitbull, “Booger”, reproduit par une société sud-coréenne à partir de tissus congelés d’oreille du chien. Les cinq chiots sont nés le 28 juillet de deux mères porteuses, a expliqué Ra Jeong-chan, président de RNL Bio, qui a lancé une société de clonage canin en coopération avec l’Université nationale de Séoul. RNL Bio a facturé sa prestation 150 000 dollars avant de consentir à un rabais et de redescendre à 50 000 dollars pour célébrer ce qu’elle présente comme une première commerciale. – Le Monde (vidéo)

Comment prendre cette nouvelle ?

Je suis très généralement pour la science et les avancées technologiques censées aider à combattre la famine (OGM), permettre aux handicapés de re-marcher (Membres bioniques et autres greffes). Mais là j’ai peur qu’on passe un cap limite-limite.

Le clonage d’organes, OUI, je pense que là personne n’y voit aucun inconvénient. Mais un clonage d’être vivant en entier… bah c’est se prendre pour Dieu non ?
Dans le cadre de l’article la femme a fait cloner son chien décédé. Je peux comprendre ce geste, mais doit on l’autoriser ?

Quels peuvent être les risques ?
Avez-vous vu le film Bienvenu à Gattaca ? (je vous le conseille), l’eugénisme c’est ce que faisaient les Nazis (j’y vais franco) en ne sélectionnant que les gens qu’ils pensaient physiquement ou intellectuellement meilleurs que les autres.
Le clonage humain peut entrainer l’eugénisme pour les raisons invoquées dans Gattaca (pourquoi engager quelqu’un d’imparfait ?).

quintuplés

Pour revenir à la vidéo, le clonage d’animaux peut également entrainer un autre problème lorsqu’il sera fait en masse : l’appauvrissement d’une population par manque d’individus génétiquements différents. Si vous regardez Stargate c’est ce qui arrive aux Asgard (quelle référence !!).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.