Interview de David Chabant : Mars et Jupiter – l’histoire d’amour entre Macron et Benalla

Peux-tu nous dire de quoi parle Mars et Jupiter ?

Mars et Jupiter, c’est une histoire d’amour, romancée, entre Alexandre Benalla et Emmanuel Macron. Avec des éléments du réel, des références à des petites phrases ou de vrais faits, j’ai écrit et dessiné tout seul une histoire d’amour entre ces deux personnages, devenus publics, pour des raisons très différentes
 
Les gens qui te suivent savent que tu fais énormément d’humour politique mais de là à écrire une histoire d’amour entre ces deux personnages..  qu’est-ce qui t’est passé par la tête ?
Comme une envie soudaine de faire du saut à l’élastique, j’ai voulu me lancer dans le vide. Dans l’inconnu. Chaque jour on découvrait des choses (déjà depuis juillet) qui marquait des preuves d’une relation plus qu’intime et surtout complexe entre les deux.
Je voulais en parler, je voulais tenter quelque chose. J’ai vu un truc se dessiner dans ma tête, j’ai vu une histoire se dresser, malgré les éléments disparates qui n’ont pas cessé d’affluer chaque jour sur l’affaire Benalla.
Et j’aime surtout faire des choses que je n’ai jamais fait auparavant. Là un Yaoï, c’était une idée nouvelle et surtout, comme je l’ai dit, l’occasion d’explorer des horizons nouveaux.
Au fil de ta carrière de youtubeur ou de dessinateur as-tu déjà été menacé par des gens qui n’apprécient pas ton humour ?
Non. il n’y a pas de “menaces” à proprement parler. Des gens circonspects, intrigués, oui. Mais on ne m’a jamais réellement menacé.
Penses-tu que ta BD va déplaire à certaines personnes ?
Oui c’est possible. Mais je pense que ça sera lié à la personne que je suis, pas forcément à ce que j’ai dessiné. On me croit du Front National parceque j’imite Jean-Marie Le pen (encore qu’il faille dire RN désormais lol), on me croit Soralien parceque j’ai imité soral… Le plus important c’était que l’histoire ne me déplaise pas, à moi. Parcequ’après tous les flonflons, les cotillons, les conventions, les lives, les vidéos, les poces blo, quand on est seul avec soi-même le soir, quand on enlève le masque, à qui ne doit-on pas déplaire, à part soi ?
As-tu déjà fait face à la censure et penses-tu que cette nouvelle œuvre même si elle est placée sous le signe de la parodie  puisse être censurée ?
Non. On est relativement libres en France. Et puis je suis en auto-édition, je ne suis pas dans les mêmes cercles que les artistes “normaux”. Donc je ne pense pas. Au pire on verra.

Vas-tu comme avec ta précédente œuvre tenter d’offrir un exemplaire aux différents interlocuteurs de la BD ? Soyons fous vas-tu un offrir un exemplaire au président de la République ?

Pourquoi pas ?

On a pu voir entre ta première annonce et la sortie dela BD que tu as réalisé ton œuvre en un temps record. As-tu dû faire des concessions en terme de qualité où as-tu tout simplement au fil des années améliorer ta technique qui te permet de produire plus rapidement ?

Disons que j’ai voulu me lancer un défi, le Yaoï possède aussi sa propre grammaire. Des moments de contemplation. Des moments où le temps s’arrête. Où la narration s’arrête sur un moment.  Mais mon oeuvre a surtout été rédigée en un temps record parceque je pensais (sincèrement) qu’en septembre -date initiale à laquelle devait sortir le manga- l’affaire Benalla serait morte et enterrée sous un monceau de nouveaux buzz présidentiels et autres bourdes Dupont-Aignantesques

Lors d’une récente FAQ tu nous a indiqué que Mélenchon no soumission et Mars et Jupiter se déroulaient dans le même univers. Peut-on supposer qu’il y aura un troisième tome dans un style totalement différent ?

Je ne sais pas. En vrai le troisième tome, c’est celui-ci ! 😀
Je ne sais pas du tout si je continuerai dans cette lancée de manga-politico-satiriques. C’est déjà la 3ème itération sur ce thème, et bien que différente, même si j’ai créé comme une sorte de Ganesh Politico Universe (le GPU), je ne sais pas si je continuerai.
Tu essaies de coller tes oeuvres à l’actualité mais il n’est évidemment pas possible de tout anticiper, as-tu des regrets à ce jour sur la sortie de ta BD ?
Non ! Le regret ça aurait été de ne pas le sortir, comme à un moment j’ai pensé le faire (enfin ne pas le faire)
J’étais submergé de travail, j’avais des tonnes de choses à régler et je me demandais si ce manga valait la peine. Et finalement il est sorti.
En ce qui concerne l’anticipation, malgré moi mes mangas sur mélenchon qui fait du kung-fu arrivent à rester cohérents et actuels avec de micro-faits qui ont fini par se dérouler dans mon manga. (Comme Balkany qui décide d’augmenter son salaire, ce qui est PRESQUE le sujet de Jean-luc no Révolution)
Du coup, partir sur des faits réels comme Benalla qui tabasse des manifestants avec un casque de CRS, et broder une histoire par dessus, c’est un moyen de boucler la boucle. Ca reste une fiction, et de toutes manières on n’aura jamais le fin mot de toute cette histoire. Mais rien n’empêche d’imaginer. Pour l’instant 😉
Enfin pour tes fans peux-tu nous dire quels sont tes futurs projets ?
 
Je ne sais pas moi-même ! Comme je dis dans ma vidéo pour présenter le manga, si j’avais su qu’en 2018 je me serais mis à faire un manga érotique sur le président de la république j’aurais éclaté de rire, et surtout je n’y aurais pas cru.
Donc je suis comme vous. Je ne sais ABSOLUMENT pas ce que je ferai comme prochains projets. Mais en tout cas, je ferai tout pour les mener à bien !

Merci

– Acheter le manga Mars et Venus
– La chaine Youtube de David Chabant

 

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.