Star Trek 3 – Sans limites… ou presque…

film star trek 3 sans limite

Le troisième film issu de la dernière franchise Star Trek vient de sortir, en tant que fan modéré (je n’ai pas vu Deep Space 9 et Voyager) je me devais de me faire un avis malgré un deuxième épisode décevant…

Muni d’un casting 5 étoiles (Chris Pine, Zachary Quinto, Anton Yelchin, Simon Pegg, Zoe Saldana, Karl Urban, Idris Elba et Sofia Boutella) ce troisième épisode se devait d’être une confirmation !
Une confirmation d’une franchise désormais plus grand public, avec plus d’action, plus d’humour, moins nerd…
Une confirmation d’une franchise qui se veut d’être un hommage.
Une confirmation d’acteurs qui avaient parfois du mal à se démarquer !

Allons droit au but et sans spoiler : Star Trek Sans limites (en V.O. “Beyond”… ne cherchez pas…) est très justement mis en scène par Justin Lin (Fast & Furious) qui donne au film un dynamisme intéressant pour du Star Trek. Certaines prises de vues sont carrément incroyables et culottées, l’équipage de l’Enterprise est filmé sous tous les angles et certaines scènes sont réellement exceptionnelles (vues inédites durant le passage en mode croisière, sorties des nacelles de secours, nouvel avant poste de la fédération). J’ai même senti quelques inspirations venant de certains romans comme L’anneau monde (que je vous recommande). Non y a pas à chier, visuellement ce Star Trek sans limites est presque parfait… “Presque” car Justin lin s’est senti poussé des ailes en ajoutant un peu trop de “lens flare” (effet de lumière) voulant rendre hommage à la réalisation de JJ Abrams (on s’en serait bien passé en fait…).

Concernant les acteurs on peut enfin dire qu’ils prennent leur envole ! Et ce n’est pas minimiser les efforts de Simon Pegg au scénario pour les rendre plus “humains” et en créant de nombreuses situation malencontreuses les forçant à sortir de leurs zones de confort. Beaucoup d’humour plutôt pas mal rythmé sans en faire des tonnes malgré le nombre de personnages apparaissant à l’écran. Il faut dire que Simon Pegg excelle dans l’exercice de foutre ses personnages dans la merde et de les ridiculiser jusqu’à ce qu’ils changent d’état d’esprit.

C’est peut être un des reproche que je pourrai faire au film, son manque de charisme global car il n’arrive pas à ce démarquer des autres productions de SF de ce type. Car outreles personnages que l’on sent comme étant remplaçables et très typés, c’est bien le scénario qui pèche par sa non originalité…

star trek sans limite hommage

Affiche hommage au 1er film

En soi, le film est loin d’être mauvais s’il était assez unique en son genre, mais passé après plusieurs centaines d’épisodes de Star Trek, des dizaines d’autres séries et autres films… On a le sentiment que Star Trek sans limites cherche à faire plaisir à tout le monde sans prendre de risque.
Très abordable par le grand public, bourré de clins d’oeil pour les trekkies, avec des effets spéciaux très beaux mais avec une saleté de scénario trop convenu !

On va dire que quelque part c’est du Star Trek, la franchise où tous les méchants sont bidons et les twists scénaristiques se font 15 minutes avant la fin et sans trop d’explication… C’est bien dommage car si le film se regarde avec plaisir, il ne restera pas dans les mémoires.

Malheureusement c’est le même problème depuis le 1er épisode (et même répété dans la plupart des films de la franchise), il ne manquerait pas grand chose pour qu’un film devienne très bon et pas seulement “sympa”.

Star Trek sans limites est loin d’être un mauvais film mais il arrive un peu tard (cinématographiquement parlant) et subit les avaries du deuxième épisode. Néanmoins, les acteurs s’amusent (et cela se ressent) et la film bénéficie de la réalisation dynamique de Justin Lin qui a quand même réussi à innover sur bien des scènes et qui je l’espère servira d’inspiration pour la futur série Star Trek: Discovery dont on ne sait pas grand chose pour le moment…

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.

Les derniers articles par jayer (tout voir)