Les vampires, une sale race en perdition…

dracula mort et heureux de l'etre

Bienvenue dans un monde de ténèbres…

Tous les joueurs de Vampire la Mascarade se souviennent très probablement de cette phrase introductive du jeu sorti en 1998.

Et ouais… Depuis 1998, être un vampire c’est être une créature de la nuit. Enfin non, ça a toujours été comme ça à dire vrai. Mais depuis les années 90, il y a cette connotation au corbeau, au goth, au tragique et branché…

Personnellement, je pars du principe qu’à partir des années 2000 le vampire n’a plus la côte. C’est vrai ça, on en met à toutes les sauces des vampires.

twilight parodie vampirePauvre Dracula, si tu savais comme tes enfants sont maltraités sur le devant de la scène tu aurais tellement honte.

Je ne sais même pas par quoi commencer…

Twilight sans doute, une série dans laquelle, un indien loup garou entretien secrètement une liaison amoureuse avec un vampire diamantaire. Pour cacher leur homosexualité, ils iront jusqu’à coucher avec une fille mais séparément et discrètement. C’est romantique à souhait, je suis épaté. Pour être franc, je n’ai vu que le premier film de la série. Ça m’a suffit.

A savoir que Pattinson & Co n’a rien inventé. Le vampire centenaire tragique et branché, qui va au lycée et qui tombe amoureux d’une pucelle de quinze ans, est un filon déjà bien usé des années 90. Buffy et Angel, ça doit vous rappeler quelque chose ? Certes les effets spéciaux ont assez mal vieilli, mais les deux séries étaient agréable à regarder. Perso j’étais fan d’Angel. En sachant aujourd’hui ce que ce personnage “ténébreux et mélancolique” a pu engendrer comme films et séries merdiques par la suite me comble d’une telle tristesse… On aurait du abattre David Boréanaz

A chaque fois que je pense à Twilight, je pense toujours à une pub pour serviette hygiénique, représentation des règles menstruelles (symbole de la puberté ?).

Cependant il n’y a pas que Twilight qui abuse du mythe du vampire (et de la coke gratis lors des pauses de tournages). On pourrait aussi vous parler d’un peu d’histoire, avec par exemple ‘Abraham Lincoln chasseur de vampire’. Pauvre Klux Klux Klan, toutes ces ségrégations, c’était pas de leur faute. Si les noirs étaient réduits en esclavage, c’est la faute d’une bande de vampires assoiffées de sang.

bouffy contre les vampires

Perso, quitte à mettre des créatures de la nuit, on aurait pu mettre des putes et des Drag Queens, ça aurait été plus drôle, non ? Bon ça aurait sans doute été moins Charlie aussi (quoique), et sans doute moins politiquement correct. “Abraham Chasseur de Drag Queen”, j’admets c’est un peu homophobe… Mais imaginez juste dix secondes, Barak Obama pénétrer dans une boite SM gay avec que des esclaves noirs, lutter contre une tarlouze de deux mètres, toute peinturluré, armée d’un fouet magique et balançant des éclairs, ça le fait, non ?
J’admets, ça le fait moyen… Mais des vampires ? Vous croyez que c’est mieux ?

parodie twilight vampirePourtant des vampires au 19ème siècle, c’est pas nouveau. L’excellent Dracula de Francis Ford Coppola ou encore Entretien avec un Vampire avec Brad Pitt sont des chefs d’oeuvres.
Définitivement, le mythe du vampire ne doit pas être utilisé dans un contexte d’ado prépubert ou dans le cadre politico-historique. Non le vampire est une créature à part. Il doit avoir son histoire propre. La Reine des Damnés aurait pu être un bon film si le jeu des acteurs aurait été meilleur. On y racontre l’histoire de Lestat (le même joué par Tom Cruise dans Entretien avec un Vampire)

Je serais d’avis de dire que le vampire est une créature aux pouvoirs puissants, un combattant sanguinaire, mais ce serait donner raison à des films comme Blade ou comme Van Hellsing. Perso, je ne vais pas tirer sur ambulance, j’ai bien aimé les deux films (enfin les quatre, puisque Blade est une trilogie). Les effets spéciaux sont sympas, les combats agréables à voir, etc… Cependant, le vampire n’est ici qu’un prétexte à effet spéciaux. En dehors de ça, niveau histoire… C’est de la merde ! (Je vous interdis de trouver de la profondeur aux scénarios de Blade)

Idem de Vampire de John Carpenter, dont je ne suis perso pas fan. Une Nuit en Enfer est plus à voir comme un Tarantino que comme un film de vampire.

Quitte à avoir une idée de ce que peut être une société vampirique, je ne peux que vous conseiller la série des bouquins Vampire la Mascarade, romans en 14 volumes tirés de célèbre jeu de rôle. Autant on pourrait dire qu’à force d’add-on de plus en plus lourd et de moins en moins pertinent, White Wolf est tristement tombé dans un mercantilisme à l’excès, autant ici les romans sont très bien écrits et présente une histoire vraiment sympathique à lire. Pour ceux qui veulent un aspect un peu dandy, je vous invite à lire également Vampire Ère Victorienne qui introduit une jeune fille naïve de prime abord dans un monde qu’elle ne connait pas, le monde des ténèbres. Le fait de découvrir (voir même de redécouvrir) cet univers avec des yeux innocents, est particulièrement fascinant. Là encore, cette trilogie est très bien écrit.

A savoir que Vampire la Mascarade n’est pas née comme ça, sans aucune source. Ceux que ça intéresse seront étonnés d’apprendre que Vampire est en grande partie issu des chroniques d’Anne Rice (Lestat le Vampire, Entretien avec un Vampire, etc…). Pas forcément fan pour avoir lu Lestat le Vampire, ma préférence va à la série White Wolf, mais c’est là plus une question de gout qu’autre chose. A savoir que toutes les séries White Wolf ne sont pas forcément des chefs d’œuvres (même si ce n’est ici qu’un avis personnel), j’ai eu beaucoup de mal à lire par exemple la série Dark Age.

Une très grande partie de ces romans traitent de la solitude du vampire, de sa difficulté à s’intégrer à un monde qui vieillit plus vite que lui, qui immortel, passe les siècles à voir ses connaissances dépérir. L’autre thème abordé est sa nécessité de cacher du mieux qu’il le peut sa nature inhumaine pour mieux assurer sa survie (la célèbre Mascarade que tous les rolistes connaissent, souvent difficilement à décrire en partie de JDR, mais plutôt bien abordé dans les bouquins).

Rocard-Ann-Le-Vampire-Qui-Avait-Mal-Aux-Dents-Livre

Enfin pour avoir lu le bouquin originel Dracula de Bram Stoker, sachez que vous avez là, un pavé vraiment ignoble à lire, à savoir qu’il s’agit d’une successions de courriers et d’extraits de journaux intimes des différents personnages mis en scène. Pour votre culture allez y, mais ne vous attendez pas à y trouver du plaisir. Sachez également que le livra a une suite, L’Immortel écrite par Dacre Stoker (arrière petit neveu de Bram). L’histoire vous semblera sans doute basique. En réalité elle est à mettre en comparaison avec le roman initial. Je ne peux pas vous en dire plus au risque de spoiler l’histoire, hormis le fait que ce livre redonne une bonne dose d’humanité au premier roman et crée ainsi bon nombre de rebondissements très appréciables.

Conclusion, si vous souhaitez vous intéresser aux vampires, jetez aux orties ce qui est sortie ces dernières années, et dirigez vous plutôt sur ce qui est antérieur aux années 2000.

Jojo, le Prince des Putes et du Bitume.