[Manga] My hero academia – un Shonen classique entre Reborn et One Punch Man

my hero academia

My Hero Academia (Boku no Hero Academia) est le nouveau manga de Kohei Horikoshi (à qui l’on doit Crazy Zoo). Je vous en parle aujourd’hui car il est ultra classique ! (je sais vous vendre du rêve hein ^^). Donc si vous êtes du genre blasé du shonen, qui râle à chaque nouveau manga de ce type passez votre chemin, celui-ci rentre dans la case au millimètre prêt.

boku_no_hero_academia

En effet, je souhaitais vous parler de My Hero Academia car il est le digne représentant de ce que j’appelle “les mangas sans risques”.
Depuis plusieurs années, il y a une vague de mangas de type shonen qui commencent à s’accumuler… Ces mangas ne sont ni bons ni mauvais, ils sont juste “ce que l’on attend”. Et le problème c’est que finalement cette vague est liée à un autre élément : les auteurs qui souhaitaient être originaux et qui se sont fait refoulés par les éditeurs, ne prennent plus de risques et décident de pondre des mangas que l’on sait “marcheront” auprès d’un “certain public”.

Je ne crache ni sur les jeunes, ni sur les fans de shonen (comme moi) mais plutôt sur les éditeurs qui comme les major de la musique commencent à vouloir tout formater : scénario, personnages, rebondissement, méchants, lignes rouges… voir le graphisme (on cherche un truc qui ressemble à … donc on va prendre l’assistant de…).

Passons maintenant sur le cas du manga My Hero Academia qui de mon point de vue de fan a un seul problème : sortir à une période où l’on a déjà pas mal vu de “renouveau classique” : Reborn, Seven Deadly Sins, etc… tous rentrent dans cette fameuse case des “mangas sans risques” où les héros sont formatés : jeunes, d’apparence chétive mais avec un gros potentiel (ou un pouvoir lattant ou légué), une équipe, en général un sensei hyper balèze, des mecs qui se détestent dans l’équipe etc… ça vous rappellera beaucoup de mangas très connus, ce n’est pas un mal en soit car comme la fantasy c’est un style, une forme de scénario qui est appréciée par beaucoup de monde.

boku-no-hero-academia

My Hero Academia nous emmène donc dans un monde ou un grand nombre de personnes possèdent un pouvoir, certains veulent devenir des “héros” et d’autres finiront en “vilains”. Nous suivrons le jeune Izuku Midoriya qui rêve de devenir un héros à n’importe quel prix, malheureusement pour lui, il est né sans “individualité” (sans pouvoir) et ne peut donc pas espérer rentrer dans l’académie des héros. Un beau jour il croise All Might, le héros le plus puissant du monde qui par plusieurs circonstances décide de faire de lui son successeur et de lui léguer son pouvoir…

My Hero Academia nous entraine alors dans une suite d’épreuves (le manga commence assez rapidement et est très dynamique) rencontres pleins de personnages hauts en couleur (le prof un peu dark, l’élève qui le déteste, etc…). Tout ça sous le crayon de Kohei Horikoshi qui se débrouille plutôt bien (surtout dans les scènes d’action) mais qui pour beaucoup de “spécialistes” n’a rien de marquant (comme on le dit pour Fairy tail ou Reborn).

my hero academia

Néanmoins, pour votre serviteurs My Hero Academia rassemble tout ce qui plait aux fans de shonen sans pour autant pousser le vice à copier quelque chose d’autre. Bien que l’on sente une petite inspiration à la One Punch-Man (qui sort vraiment du lot par un scénario allant à l’encontre de tout shonen où le héros est déjà le plus fort du monde), My Hero Academia ne créé pas le déclic qui vous fera dire “c’est généralissime” mais “ouais c’est sympa” comme le dirait les trentenaires sur Fairy Tail.

jayer

Jayer est le créateur de AMHA.fr
Souvent considéré (à mal) comme un adulescent , c'est tout simplement un homme qui vit au rythme de ses passions : BD, Dessins animés, Fantasy, jeux et du gros délire.