[Cinéma] Divergente 2 – le mauvais film qui porte le mauvais titre

Parce que c'est ça le vrai titre du film

Parce que c’est ça le vrai titre du film

Si vous croyez que c’est facile de trouver un titre percutant et accrocheur et bien vous avez tort ! C’est d’autant plus important dans une franchise pour que les spectateurs (mais ça vaut aussi pour les livres évidemment) puissent s’y retrouver et que ceux/celles qui n’ont jamais vu le film mais ont la critique facile puisent dire “Ah tiens le film merdique a une (deux, trois, quatre) suite(s) !”

Habituellement les créateurs de saga trouvent un titre pour toute la franchise puis rajoute un petit sous-titre sympathique du genre Hunger Games – la Révolte ou encore Twilight – ça y est ils vont baiser.

Mais pour Divergente, dans sa version originale en tout cas, chaque livre et donc chaque film possède un titre original. Il y a Divergent pour le premier, puis Insurgent (qui signifie “insurgé”) et enfin Allegiant (qui veut dire “fidèle”). Et bien en France visiblement les éditeurs ça les faisaient chier de traduire et de mettre plus d’encre sur la couverture du coup on a droit à Divergente 2 et Divergente 3 youpi tralala bref on nous prend pour des billes sans cervelles (sujet de philo : les billes pensent-elles ? Vous avez 4h !) et le titre est aussi pourri que le film !

Synopsis (il serait temps) : Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces… (merci Allociné)

L’an dernier j’avais eu l’honneur d’assister à une projection du premier film et je me posais la question suivante : est-ce que la saga Divergente serait le nouveau Hunger Games ? Et en arrivait à la conclusion qu’après un premier film sympathique au demeurant on était loin du contenu complexe, féministe et fun que prodigue Katniss et toute sa clique depuis 2012 (l’article ICI). Après avoir vu le deuxième je peux affirmer avec certitude que Divergente n’est pas le nouveau Hunger Games, et que tous les défauts que je reprochais gentiment au 1 sont de nouveau présents dans le 2 et ça me fait chier >_<

  • Personnages secondaires sans personnalité ? Check
  • Héroïne gnangnan pleurnicharde comme une ado privée d’ordi ? Check
  • Des gens sans identité qui crèvent pour rien ? Check
  • Des méchants en carton ? Check
  • Une histoire bateau déjà vu (en mieux) qui tourne autour d’une héroïne pourrie ? Check
  • Des scènes d’actions où tu te dis que t’embaucherais bien l’équipe des effets spéciaux pour la vidéos de ton mariage ? Check
  • Du cul ? NON (c’est un film pour ado voyons).
  • Une thématique boursoufflée (tu es ton propre ennemi, aimes-toi et le monde t’aimeras) ? CHECKEUH !

Ce que je trouvais passable dans le Divergente est impardonnable dans la suite. Si la réalisation est correcte, elle ne fait toute fois aucun effort. Les transitions sont bâclées, les plans à la limite du risible (je vais t’apprendre à faire un gros plan avec subtilité parce que là on se croirait dans une télé-réalite) et tout ça au service d’une histoire finalement pas très élevée du bourichon où la subtilité n’est pas de mise. Il y a des thématiques récurrentes dans la littérature jeune adulte. En règle générale, il s’agit d’un monde plus ou moins post-apocalyptique dans lequel l’ordre ultime ou le chaos règne et le héros, ou l’héroïne se révèle être différent du reste de ce monde. Après on en fait ce qu’on en veut, mais il y a de quoi raconter pas mal d’histoires. Alors POURQUOI Divergente 2 c’est la même chose que le Labyrinthe ???

Divergente 2

L’héroïne passe toute une série d’épreuves étranges et dangereuses pour qu’on nous serve la même excuse que dans le Labyrinthe dont, je rappelle, les romans ont été édités presque 3 ans avant ceux de Divergente. (Remarquez comme j’ai spoiler sans vraiment le faire. Si t’as pas vu/lu le Labyrinthe tu ne sais pas de quoi je parle mais si c’est le cas… muwahahaha).

Alors déjà qu’on s’est fait chier pendant plus d’1h30 en se disant: “mais pourquoi les fugitifs soit disant traqués par la vilaine Kate Winslet se baladent-ils en toute impunité de faction en faction ?” on nous abreuve de nouveaux personnages tout aussi inutiles que ceux déjà présents et tout ça pour se moquer de nous sur la dernière demi-heure alors que si la pleurnicharde avait fait ça plus tôt on sera déjà à la maison en pyjama en train de se faire tous les Shingeki No Kyojin avec un chat sur les genoux et une tasse de thé entre les mains !!!

NON ! Divergente 2 c’est du caca ! Déjà c’est pas très joli à regarder mais en plus ça fait mal au cerveau de se faire berner à ce point-là par une histoire écrite sur un rond de serviette (remarquez ça demande du talent d’écrire sur un rond de serviette) tout juste bonne à contenter trois ados en pleine crise d’identité eh bien moi je dis FLÛTE (je voulais dire autre chose mais ça aurait été impoli de ma part).

Il y a d’autres bons films de programmés donc à moins d’être des fans hardcore, des maso de la péloche à voir tout ce qui sort, moi je dis passez votre chemin ! Appelez votre mémé, faite un sudoku, rangez votre placard, se sera plus fun et gratifiant pour votre cervelle. Du coup le 3 ça sera sans moi sauf si notre grand manitou Jayer reçoit des invitations auquel cas je me verrais dans l’obligation professionnelle d’y aller histoire de pouvoir cracher mon venin ensuite avec vous 😉

Divergente 2 – Insurrection, réalisé par (un type dont j’ai la flemme de chercher le nom), durée 2h (et on les sent). Action/Science fiction (bidon)

Sortie prévue le 18 Mars 2015

Quand photoshop est utilisé par un enfant de 12 ans.

Quand photoshop est utilisé par un enfant de 12 ans.

Super Balzi

Animal étrange résidant un peu partout dans l'univers, Super Balzi n'a de super que le nom. Mégalo, hystérique et carnivore elle s'enflamme pour tout et n'importe quoi et alors...plus rien ne l'arrête. (Source : National Geographic)