[Cinéma] Her, ou comment j’ai réalisé qu’en fait j’étais pas si macho que ça…

Her Cinéma

Dans un futur proche, Theodore Twombly, est un homme inconsolable suite à son divorce avec Catherine (Rooney Mara). Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine avec qui il s’attache très vite. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

À travers cette histoire d’un homme (Joaquin Phoenix) qui tombe amoureux d’une sorte d’O.S (Scarlett Johansson) Spike Jonze arrive à nous faire ressentir de vraies émotions sans rentrer dans le pathos tout en confirmant son génie car, oui Her est un film magnifique et sensible.

Là où le film est intelligent c’est qu’il arrive à nous faire croire à ce futur réaliste où Siri a une conscience sans qu’on se dise que c’est glauque, bien au contraire on se prend malgré nous à aimer les personnages y compris l’O.S qui représente petit à petit une sorte de fantasme psychologique, une âme soeur.

Le film ne tente pas de nous faire une critique de la technologie comme on pourrait s’attendre au contraire et c’est ce qui en fait sa force. Le personnage principal n’est pas le stéréotype du geek solitaire, il a des amis et possède ce quelque chose qui permet de lui accorder toute notre sympathie et c’est ce qui fait le charme du film. Her regorge de personnages intéressants, bouleversé et nous rappelle certaines de nos déceptions amoureuses tout comme avait pu le faire Eternal Sunshine of the Spottles Mind, on a envie de croire à cette histoire d’amour émouvante. Je tiens aussi quand même à saluer la performance de Scarlett Johansson qui pour une fois ne m’a pas

énervé au contraire, puisque étonnamment elle arrive de par sa voix à nous faire sentir sa présence ainsi que ses émotions. En conclusion, Her est selon moi une très belle surprise qui a déjà pour moi sa place dans le top 2014 et que je conseille vivement.

Her , Non ce film n'est pas une apologie la drogue
Rafik